AFP-MAIL : Mali-PaysBas-migration-refugies-UE-diplomatie
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

>
> Mali-PaysBas-migration-réfugiés-UE-diplomatie
>  Le Mali ne signera "jamais" d'accord de réadmission de migrants (président
> Keïta)
>
>  Bamako, 14 jan 2017 (AFP) - Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a
> déclaré samedi à Bamako que son pays n'a signé d'accord de réadmission de
> migrants maliens avec aucun autre Etat, et "ne le fera jamais", après une
> récente controverse sur la question.
>  "On a accusé le gouvernement (malien) d'avoir signé un accord de
> réadmission. Nous ne l'avons pas fait et nous (ne) le ferons jamais", a
> déclaré M. Keïta lors d'une conférence de presse avec le président français
> François Hollande, à l'issue du 27e sommet Afrique-France vendredi et samedi à
> Bamako.
>  "Nous ne voulons pas ajouter à la misère physique humaine la misère
> morale", a ajouté le chef de l'Etat malien.
>  Il a plutôt appelé à lutter contre "les nouveaux négriers, les passeurs,
> les réseaux clandestins et les trafiquants de drogue" qui profitent de
> l'émigration clandestine en y poussant les jeunes.
>  Le Mali a récemment démenti tout "accord de réadmission" de déboutés du
> droit d'asile, à la suite d'une déclaration de la diplomatie néerlandaise.
>  Le ministère néerlandais des Affaires étrangères avait récemment fait état
> de la conclusion d'un accord entre l'Union européenne (UE) et le Mali sur le
> "retour des demandeurs d'asile refusés", lors d'une visite du chef de la
> diplomatie des Pays-Bas, Bert Koenders, à Bamako le 11 décembre.
>  Le ministère malien des Affaires étrangères avait ensuite vigoureusement
> démenti, renvoyant au communiqué conjoint publié au terme de la rencontre et
> soulignant que dans ce texte "nulle part, il n'a été question de signature
> d'un quelconque accord qui permettrait d'expulser nos compatriotes en
> situation irrégulière en Europe".
>  Un plan d'action adopté au sommet de La Valette en novembre 2015 entre
> États européens et africains prévoit un fonds financier européen de 1,8
> milliard d'euros pour aider les pays africains à endiguer les flux de migrants.
>  Outre le Mali, l'UE cherche à négocier des accords de renforcement de la
> coopération économique en échange du retour des migrants avec l'Ethiopie, le
> Niger, le Nigeria et le Sénégal.
>  mrb/lp
>

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here:   A la Une