3ème édition de Carrefour de la mode : Pour valoriser le tissu bogolan
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le mardi 2 décembre 2014, a eu lieu la conférence de presse de lancement de la 3ème édition du Festival Carrefour de la mode, dont la directrice est Tahara Touré. Elle s’est tenue dans la salle de cinéma de l’Institut français de Bamako. L’objectif de cette 3ème édition est de valoriser le tissu bogolan.

La 1ère édition de Carrefour de la mode s’est tenue en 2012 à l’Institut français du Mali. Cette 1ère édition, qui était soutenue par le Haut conseil national de la lutte contre le Sida (HCNLCS), réunissait 15 stylistes qui ont fait découvrir leurs œuvres. La 2ème édition a eu lieu l’année dernière et regroupait le même nombre de stylistes que l’année précédente, et avait comme partenaire Orange-Mali.

Pour cette année 2014, la 3ème édition du Festival Carrefour de la mode s’est déroulée du jeudi 4 au 7 décembre 2014 à l’Institut français du Mali à Bamako. L’objectif de ce Carrefour de la mode était de contribuer à la promotion de l’art malien et des acteurs de ce secteur en leur offrant un espace d’échanges économiques et culturels. Ce festival a été marqué par des défilés. À l’occasion, 12 stylistes ont fait découvrir leur passion et leurs talents à travers leurs créations et parmi eux, figure Farah Fashion. Elle a fait savoir qu’un styliste est celui qui valorise quelque chose. Farah Fashion a décidé, à l’occasion de cette 3ème édition, de ne présenter que des tenues purement «Made in Mali».

Lors de cette conférence de presse du mardi 2 décembre dernier, on notait la présence de Mamadou Minkoro Traoré, président de l’Assemblée permanente des Chambres de métiers du Mali ; Toumani Samaké, représentant du directeur national de l’artisanat ; Zoumana Fané, expert textile ; Farah Fashion, styliste et Tahara Touré, directrice du Carrefour de la mode.

Précisons que l’ouverture du Festival a eu lieu le jeudi 4 décembre et le vendredi 5 s’est tenu un atelier sur le tissu bogolan et une conférence-débats sur le thème : «Rôle et place de l’artisanat dans le développement local». Cette conférence était animée par Idrissa Ly et Zoumana Fané, et juste après une animation musicale a été donnée par Memo All Star et Balla Diabaté pour permettre au public de se détendre. Le samedi 6 décembre, il y a eu un atelier de démonstration sur le bogolan, de coiffures et de photos et aussi des échanges entre les professionnels de la filière mode sur le thème : «Comment créer et développer sa marque», dont les conférenciers étaient Moustapha Diawara de Diawous Création et Gaoussou Goïta de la marque Goïta. Et après un défilé de mode valorisant le textile «Made in Mali». Tahara Touré a ensuite remercié l’Institut français pour son appui.

Massitan KOÏTA (Stagiaire)

Source: Le Reporter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here: