Tiémoko Sangaré au meeting de soutien à l’accord de paix d’Alger de la Cmp :
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

«Nous estimons que le gouvernement, inspiré par le président de la République, a obtenu un accord qui est bon pour le Mali. Car nous disons à ceux qui nous jettent à la figure que cet accord n’est pas bon, c’est bien beau de le dire. Alors qu’est-ce qu’ils nous proposent ? Qu’est-ce qu’on propose pour le Mali aujourd’hui ? Qu’on aille à la guerre ? On n’ira pas à la guerre. On ira jusqu’au bout avec le processus de négociation et l’application de l’accord d’Alger…..».

Ces propos sont du président par intérim de l’Adéma, membre de la Convention de la majorité présidentielle (Cmp), Pr. Tiémoko Sangaré. Il les a tenus lors du meeting de soutien à l’accord de paix d’Alger, le dimanche 29 mars 2015, au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba. Ce meeting, organisé par la Convention de la majorité présidentielle (Cmp), a été présidé par son président, Boulkassoum Haïdara, en présence de plusieurs personnalités. Tous les intervenants ont fait, tour à tour, des appréciations positives de l’accord paraphé le 1er mai à Alger par le gouvernement et une partie des groupes armés du Nord devant un parterre de personnalités.

Le président de la Cmp, Boulkassoum Haïdara, a salué la médiation et la communauté internationale pour leur ferme engagement en faveur de la paix et de la stabilité au Mali, tout en les invitant à rester fermes et à être moins complaisants avec les séparatistes pour la signature urgente de l’accord d’Alger. «Quel est le patriote malien sincère et soucieux du seul Mali qui ne veut pas que cet accord de paix soit signé ? Où était-il quand les 2/3 du pays étaient occupés par les forces jihadistes ? Qu’a-t-il fait ? Quel a été le sentiment qu’il a éprouvé lorsque les forces Serval ont frappé les jihadistes le 11 janvier 2013 ?», s’interroge-t-il. Selon Boulkassoum Haïdara, la réponse à ces questions est que ce patriote convaincu et sincère est soit un agitateur amnésique du Sud, soit un criminel économique du Nord.

Il a invité la Coordination du mouvement de l’Azawad à s’inspirer de la sagesse de l’Amenokal Mohamed Ag Intalla pour parvenir au paraphe, voire à la signature diligente de l’accord de paix. Avant de solliciter les partis de la majorité présidentielle à porter le message de paix partout au Mali.

Pour le Pr. Tiémoko Sangaré, l’accord d’Alger a un but noble qui est la paix et la réconciliation dans notre pays. Selon lui, il appartient aux Maliens de se faire confiance les uns aux autres, d’autant plus que personne n’a le monopole du patriotisme. «Ceux qui ont négocié et paraphé cet accord sont nos envoyés. Ils sont patriotes que ceux qui critiquent sans savoir ce qui est dans l’accord et ceux qui, pour des raisons politiciennes, veulent peindre en noir tout ce que la Cmp propose. Il nous appartient, nous membres de la Cmp, de relever le défi de la clarté», a déclaré Tiémoko Sangaré. Avant de faire savoir que la communauté internationale n’hésitera pas à utiliser les grands moyens contre ceux qui s’évertueront à bloquer le processus de paix.

«Nous estimons que le gouvernement, inspiré par le président de la République, a obtenu un accord qui est bon pour le Mali. Car nous disons à ceux qui nous jettent à la figure que cet accord n’est pas bon, c’est bien beau de le dire. Alors qu’est-ce qu’ils nous proposent ? Qu’est-ce qu’on propose pour le Mali aujourd’hui ? Qu’on aille à la guerre ? On n’ira pas à la guerre. On ira jusqu’au bout avec le processus de négociation et l’application de l’accord d’Alger. Il nous appartient, à chacun, de faire ce qu’il faut pour que les Maliens comprennent ce qui est dans l’accord d’Alger. Car une des grosses difficultés de notre société, c’est le règne de la rumeur et du mensonge», a-t-il martelé.

Diango COULIBALY

 

Source: Le Reporter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here: