Accords de Paix d’Alger : A quand le premier débat contradictoire sur l’ORTM entre la Majorité et l’Opposition ?
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Depuis le paraphe des accords d’Alger pour la paix et la réconciliation par l’Etat malien, les représentants de la communauté internationale et une partie des groupes armés, les débats ne font qu’enfler entre les partisans des dits accords et les opposants, toutes tendances confondues. Le Peuple dans sa grande majorité reste confus par les multiples sons de cloche sans véritablement savoir laquelle de deux versions est la bonne. Qui de l’Opposition ou de la Majorité dit finalement la vérité ?  Qui est plus patriote que qui ? A quand le premier débat contradictoire sur l’ORTM entre la Majorité et l’Opposition ?

L’ORTM, le seul média public accessible à tout le Mali, des villes aux confins des villages les plus reculés, en rajoute à la confusion en montrant des bribes et interventions des deux camps sans avoir le courage, peut-être l’autorisation d’en haut d’organiser un véritable débat contradictoire pour édifier le Peuple des tenants et aboutissants des Accords.

L’ORTM aurait-il une acception restrictive de la passion du service public ? En parodiant, le président de l’UNAJOM, Ibrahim Famakan Coulibaly, un citoyen mal informé est semblable à un soldat en état d’ébriété avancé prêt à toute spéculation et à confondre l’info et l’intox. Le gouvernement n’est- il pas responsable du musèlement de l’unique medium public ? Voici des questions que chacun se pose et dont la réponse à chacune d’elles sera une véritable avancée démocratique pour le Mali

Nous avons assisté par presse interposée, après le paraphe du document issu du long et difficile processus de discussion sur la crise du nord Mali, à un débat souvent passionné parfois discourtois entre la Majorité et l’Opposition.

En effet, lors du meeting organisé le 29 Mars 2015 au palais de la culture Amadou Hampaté Bah, la Majorité présidentielle à l’image du 1er vice-président du RPM et non moins président de la CMP, M. Boulkassoum Haidara et du président par intérim de l’ADEMA M. Tiémoko Sangaré qui dans deux discours aux styles différents se sont lancés à des diatribes acerbes aux opposants aux accords. Selon Boulkassoum : « Quel est le patriote malien sincère et soucieux du seul Mali qui ne veut pas que cet accord de paix soit signé ? Où était-il quand les 2/3 du pays étaient occupés par les forces jihadistes ?  Qu’a-t-il fait ? Quel a été le sentiment qu’il a éprouvé lorsque les forces Serval ont frappé les jihadistes le 11 janvier 2013 ?»,

Le Professeur Tiémoko Sangaré quant à lui trouve les accords avantageux pour le Mali d’où ce cri de colère contre l’Opposition : « Nous estimons que le gouvernement, inspiré par le président de la République, a obtenu un accord qui est bon pour le Mali. Car nous disons à ceux qui nous jettent à la figure que cet accord n’est pas bon, c’est bien beau de le dire. Alors qu’est-ce qu’ils nous proposent ? Qu’est-ce qu’on propose pour le Mali aujourd’hui ? Qu’on aille à la guerre ? On n’ira pas à la guerre. On ira jusqu’au bout avec le processus de négociation et l’application de l’accord d’Alger...»

L’Opposition, par la voix de son chef de file Soumaila Cissé et comme une réponse du berger à la bergère, a répliqué à la Majorité lors de la rencontre du jeudi 9 avril entre le PM et les forces vives de la Nation après l’annonce du médiateur algérien que la CMA était finalement disposé à parapher les accords d’Alger le 15 avril prochain, l’honorable Cissé a trouvé les propos de la Majorité offensants quand ils remettent en cause le patriotisme des Opposants aux accords. Toute cette logomachie autour des accords sera éclaircie au grand jour quand l’ORTM se décidera à organiser ce débat contradictoire tant attendu qui permettra au peuple souverain de faire sa religion entre qui a tort ou a raison.

L’adoption du statut de l’Opposition, saluée par tous, appelle à un tel exercice démocratique sur l’ORTM comme c’est le cas au Sénégal, au Benin, au Togo, pour ne citer que ceux-ci.

Youssouf Sissoko

Source: Infosept

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here: