Festival story blues : Ali Farka Touré célébré pour l’authenticité de son blues
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Du 4 au 6 juin 2015, Dakar et Gorée (Sénégal) vont vibrer au rythme du «Festival Story Blues». Cette première édition est un hommage à ce monstre sacré qui a toujours défendu que «les racines du blues sont en Afrique…» : Ali Farka Touré (1939-2006) ! Ce Festival est une initiative de «Story Blue Production». Oui, l’Enfant de Niafunké, «Monsieur le Maire» sera à l’honneur au pays de la Terranga ! Et par la musique, notamment le blues qui a été non seulement une passion, mais aussi surtout une source d’engagement.

Juste reconnaissance pour celui qui est considéré comme «John Lee Hooker» africain. Figure emblématique du blues, qui lui fut révélé vers les années 60, l’Américain a un style proche de celui d’Ali Farka Touré. Les deux styles, souligne Story Blue, sont très proches avec un accompagnement basique, un tempo mesuré, des rythmes marqués par le battement du pied portés par voix profonde. Et le plateau concocté par les organisateurs, en partenariat avec la «Fondation Ali Farka Touré», est alléchant.

Avec naturellement le célèbre «Ali FarkaTouré Band», l’orchestre du regretté bluesman-paysan feu, Ali Farka Touré, composé de musiciens qui ont fait plusieurs fois le tour du monde et partagé plusieurs scènes célèbres avec le prodige de Niafunké. Sous la baguette magique du maestro Barou Diallo (chef d’orchestre) et la complicité de la Fondation Ali Farka Touré, le groupe va donc revisiter le riche répertoire du triple Grammy Award en trois soirées (4,5 et 6 juin 2015). On y attend aussi Vieux Farka Touré épaulé par Haïra Arby, Oumou Sangaré, Bassékou Kouyaté, Toumani Diabaté, Baaba Maal, Youssou Ndour, Ismaël Lô, Coumba Gawlo Seck, Tiken Jah Fakoly… «La Fondation Ali Farka Touré viendra spécialement du Mali pour donner une touche originale à cet événement», assure l’organisation.

Un concert est prévu par les organisateurs sur l’Ile de Gorée le 5 juin à partir de 17h

Un choix qui ne doit rien au hasard parce que c’est de là que sont partis les Africains qui ont par la suite transmis le blues à leurs descendants Africains-Américains. «Originaire d’Afrique et exportée par les esclaves dans les plantations, la musique blues est peu valorisée au Sénégal alors qu’elle a une certaine similitude avec la culture sénégalaise», rappelle Story Blue Production, initiatrice de ce festival atypique. «Un déséquilibre» qu’elle veut désormais corriger grâce à cet événement.

En plus de la musique, figure au programme une conférence sur «la contribution des artistes à l'intégration africaine» prévue le 4 juin, juste après la cérémonie d'ouverture au Grand théâtre national de Dakar. Cet événement est placé sous le haut patronage du président Macky Sall du Sénégal.

Moussa BOLLY

 

Source: Le Reporter Mag

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here: