Contrôle démocratique du secteur de la sécurité au Mali : La Minusma et Le NDI posent des jalons
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Avant l’atelier d’échanges de la société civile sur la Réforme du secteur de la sécurité, les 31 mars et 1er avril 2015 à l’Ecole de Maintien de la Paix, la Minusma en partenariat avec le National Democratic Intitute (NDI) a organisé une conférence de presse le vendredi 27 mars.

Elle était animée par le Directeur Exécutif de NDI au Mali, Badiè Hima, et par le Représentant de la Minusma, Eric Blaise. Selon Badiè Hima, il s’agissait de partager avec la presse, l’initiative conjointe d’un certain nombre de partenaires, dont l’objectif est d’accompagner les acteurs nationaux dans la gouvernance du secteur de la sécurité.

Pour cela, il sera important de mettre discuter le contexte, les défis, la nature, le contenu et les objectifs de cette initiative avec les acteurs nationaux, a expliqué le Directeur Exécutif de NDI, ce à quoi sa structure s’attèle depuis le mois de juillet dernier, en partenariat avec d’autres, notamment la Minusma, la Division de la Réforme du secteur de la sécurité et la Fondation DCAT.

Par rapport au contexte, il s’agit de la crise politico-sécuritaire et institutionnelle que le Mali et la région du Sahel ont connue en 2012, conclue par le retour à l’ordre constitutionnel, la signature de l’accord de Ouagadougou et l’organisation des élections générales.

Les défis aujourd’hui consistent à contribuer à assurer la sécurité pour les populations afin de les créer des conditions de vie paisible. Tout cela rentre dans la problématique globale de l’histoire de la démocratie au Mali.

La société civile doit être l’acteur principal de cette réforme, en jouant les premiers rôles avec les représentants de l’Etat.

En répondant à certaines questions, le Directeur Exécutif de NDI – Mali parlera de la communication en matière de réforme du secteur de la sécurité, de l’appui de la Minusma et des expériences de la RDC et de la RCI en matière de réforme du secteur.

L’atelier qui sera organisé les 31 mars et 1er avril prochain sera l’occasion pour la Minusma de faire une large présentation de la réforme du secteur de la sécurité au Mali. Elle apportera ainsi sa pierre à l’édifice, a conclu Eric Blaise.

Adama Bamba

 

Source: 22 Septembre

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here: