Maïga Aïssata Koné Directrice de ENDEAVOUR MINING : «La mine contribuera à créer davantage d’emplois pour les jeunes»
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Inaugurée le vendredi 24 avril 2015, la mine d’or de Kofi dans la commune de Sitakili, cercle de Kénieba, région de Kayes, est la deuxième mine de la société ENDEAVOUR MINING, une société canadienne présente dans quatre autres pays en Afrique de l’Ouest. Cette cérémonie s’est tenue en présence du ministre des Mines Boubou Cissé, accompagné de son homologue des Maliens de l’Extérieur.

L’artisane de cette inauguration, qui se passe de commentaire, n’est autre que la Directrice du Bureau ENDEAVOUR de Bamako, Maïga Aïssata Koné, qui était au four et au moulin pendant une semaine. Après cette grande cérémonie, qui a été une réussite pour tous les participants y compris les officiels, on peut espérer une reprise de l’activité minière dans notre pays. Avec la mine d’or de Kofi, la société conforte sa position de 3ème productrice d’or au Mali.

Il faut noter que la nouvelle mine d’or de Kofi est distante de celle de Tabakoto de 38 Km ; les deux mines d’or appartiennent à la même société ENDEAVOUR MINING. C’est pourquoi le minerai de la mine de Kofi sera traité dans l’usine de Tabakoto dont la capacité de traitement est de 4000 tonnes. La nouvelle mine de Kofi permettra à ENDEAVOUR MINING d’accroître considérablement sa production et de pérenniser ses activités au Mali en prolongeant la durée de vie de la première mine située à Tabakoto. Cette mine contribuera à créer davantage d’emplois pour les jeunes de la commune de Sitakili et environs et participera au développement local à travers le paiement de taxes supplémentaires. Elle permet également d’engranger plus de revenus pour le trésor public malien.

Kassim TRAORE

 

Source: Le Reporter Mag

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here: