Elections municipales au Mali: des procès-verbaux réexaminés à Bamako
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Au Mali, l'opposition dénonçait depuis plusieurs jours des fraudes suite à la publication des résultats des élections communales.

 


Dans un bureau de vote de Bamako, le 20 novembre 2016. © REUTERS/Adama Diarra

Au Mali, l’opposition dénonçait depuis plusieurs jours des fraudes suite à la publication des résultats des élections communales. Pour apaiser les tensions, les procès-verbaux ont été réexaminés par l’opposition et par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, a saisi le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), estimant que dans la commune 1 et 2 de Bamako, des fraudes majeures avaient été commises.

Le président de la Céni, Mamadou Diamoutani, a accepté de comparer les procès-verbaux détenus par son organisme avec ceux détenus par l’opposition, dans le but d’apaiser les tensions. « Nous avons procédé dans les locaux de la Céni à un décompte des voix, bureau de vote par bureau de vote, centre de vote par centre de vote. Les seize centres de vote de la commune, on les a passés. A l’issue de ces décomptes évidemment nous avons dégagé un résultat que les deux camps ont accepté », rapporte-t-il.

« Ce résultat, poursuit-il, donne à l’URD 7 079 et au RPM [Rassemblement pour le Mali, ndlr] 7 560 voix. »

La défaite de l’URD (Union pour la république et la démocratie) est donc confirmée par cette vérification dans la commune 1, mais également dans la commune 2 de Bamako. Un résultat a priori accepté par l’opposition.

Par RFI

 

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here: