Réunion préparatoire du pari sur la relance économique et le developpement du mali le 22 octobre a paris : L’appel du Premier ministre
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Lors de l’atelier préparatoire de la réunion internationale de Paris sur la relance économique et le développement du Mali  tenue hier lundi 12 octobre 2015, au Centre international de conférence de Bamako (CICB), le Premier ministre, chef du gouvernement malien, Modibo Kéita, a déclaré qu’ « il ne s’agira plus de gagner la guerre au Mali, mais de gagner la paix » avant d’appeler les partenaires techniques et financiers à faire suivre  l’acte à la parole

Sous l’égide de la France et de l’OCDE, se tiendra à Paris le 22 octobre prochain la réunion internationale des donateurs pour la relance économique et le développement du Mali. Cette rencontre est considérée par les partenaires du Mali comme une réunion décisive pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. C’est pourquoi, le Premier ministre, Modibo Kéita, a déclaré à l’ouverture que la réunion du 22 octobre prochain est  une illustration parfaite du soutien constant des PTF au Mali. Des résultats de ce soutien, a-t-il ajouté, sont appréciables partout.

Toutefois, a indiqué le chef du gouvernement, le Mali dispose des ressources nécessaires à son développement, mais a besoin de l’expertise et du soutien de ses partenaires. Il dira ensuite que la réunion  du 22 octobre, est celui de ‘l’espoir ‘’ avant d’appeler que les engagements qui seront pris à Paris par les uns et les autres soient respectés ; que  cette fois-ci, l’acte suive la parole.

Le PM s’est réjoui de l’amélioration de la sécurité sur le terrain, mais estime que la sécurité, au-delà de l’aspect militaire, devra intégrer la sécurité économique, environnementale et la justice sociale. Modibo Kéita a rappelé aux partenaires du Mali que tous les Maliens aspirent à la paix et que le seul ennemi des Maliens demeure désormais l’insécurité et le sous-développement. «Il ne s’agira plus de gagner la guerre au Mali, mais de gagner la paix », a-t-il conclu.

De son côté, le premier conseiller de l’Ambassadeur d’Algérie au Mali représentant le président du Comité de suivi de l’Accord de paix, a expliqué  que la réunion du 22 octobre à Paris, permettra de mobiliser les  fonds nécessaires pour la mise en œuvre des projets de développements prévus par l’Accord pour la paix et la réconciliation. C’est aussi une réunion, a-t-il ajouté, qui témoigne de l’engagement constant des partenaires techniques et financiers auprès du Mali dans la recherche d’une paix durable.

L’ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, chef de file des partenaires techniques et financiers  s’est réjoui lui-aussi de l’évolution positive dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix ces dernières semaines. Il a réaffirmé l’engagement et le soutien des partenaires techniques et financiers pour la consolidation de la paix au Mali. Gilles Huberson a assuré que les PTF accompagneront le Mali  par des projets de développement et l’aide d’urgence au développement.

Gilles Huberson a saisi l’occasion pour saluer les efforts du gouvernement en matière de l’assainissement des finances à travers l’adoption de la loi sur la répression de l’enrichissement illicite. Les politiques de relance économique, de développement du monde rural,  de formation professionnelle et de création d’emplois sont également saluées par les partenaires.

 

Maliki Diallo

Source : L’indicateur du Renouveau

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Economie

Réunion préparatoire du pari sur la relance économique et le developpement du mali le 22 octobre a paris : L’appel du Premier ministre
Lors de l’atelier préparatoire de la réunion internationale de Paris sur la relance économique et le développement du Mali  tenue hier lundi 12 octobre 2015, au Centre international de conférence de Bamako (CICB), le Premier ministre, chef...
Lire la suite... 0 Commentaires
Image
ECONOMIE Après l’affaire des 65 milliards FCFA d’incivisme fiscal de Randgold ressources, les mines de Morila, Somissy, Somika dans le collimateur des impôts Par Aujourd'hui-Maliremière Dame lance l'"Opération Bozo"
Une mine d'or à titre illustratif   Selon des sources généralement bien informées, des vérificateurs de la Direction des grandes entreprises des impôts ont débarqué récemment dans trois sociétés minières : Morila, Somissy,  Somika....
Lire la suite... 0 Commentaires
Image
Poliscopie : La viande moins chère à Korhogo qu’à…Bamako
La viande est moins chère à Korhogo qu’à Bamako. C’est le ministre en charge du Commerce, Abdel Karim Konaté en personne, qui l’a affirmé plus d’une fois. En déplorant cette anomalie, le ministre voulait mettre en garde contre le...
Lire la suite... 0 Commentaires
Image
Loi des finances modifiée
Loi des finances modifiée Oui : 115. Non : 21. Abstention : 0. C’est le résultat du vote du projet de loi portant modification de la loi des finances au Mali. Les débats sur la modification ont eu lieu le jeudi 25 juin 2015 à l'Assemblée...
Lire la suite... 0 Commentaires
KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here:   Economies