Coupe Fare Anka Wuli: C’est bien parti pour la 1ère édition !
Mercredi, 13 Mai 2015 12:07 Maliglobe
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Dans la dynamique d’associer les jeunes au processus de paix et de réconciliation nationale et leur permettre de se distraire et de s’épanouir, le parti Forces alternatives pour le renouveau et l'émergence (Fare Anka Wuli) a lancé le 9 mai dernier la 1ère édition de la Coupe de football portant son nom au terrain BAO de Faladié. Placé sous le haut parrainage du président dudit parti, l’ex-Premier ministre Modibo Sidibé, le match de lancement a opposé AS Faladié au FC Teriya.

«Le sport est le plus court chemin pour cultiver l’entente, la solidarité, l’entraide et la paix», aimait dire l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang. Fort de cette assertion, le parti politique Fare Anka Wuli vient de lancer en commune VI du District de Bamako la 1ère édition de la Coupe de football du même nom au terrain BAO de Faladié. Coupe dédiée exclusivement aux jeunes.

C’est sous des ovations nourries que le président des Fare Anka Wuli, en survêtement complet CAF, coiffé d’une casquette noire, a fait son entrée sur le terrain. Après avoir donné le coup d’envoi, place au jeu sous l’arbitrage de Sékou Sidibé, assisté par Karim Diané Adama Diallo et Adama Diarra.

Dès l’entame du jeu, les poulains du coach Sidi Coulibaly (FC Teriya) affichent leurs ambitions de remporter la rencontre. Alors, ils mettent la pression et ouvrent le score à la fin de la première mi-temps. But marqué par Fousseyni Traoré. Un but à zéro, c’était le score à la pause.

À la reprise, AS Faladié, coachée par Gobert Traoré, tente de remettre les pendules à l’heure. Ils n’y parviennent pas puisque confondant vitesse et précipitation. Sans les imprécisions des joueurs de FC Teriya, ils auraient pu encaisser deux ou trois autres buts. Mais, dans un sursaut d’orgueil et appuyés par le public acquis à sa cause, le match se jouant sur le terrain de Faladié, les joueurs de l’AS Faladié égalisent à la dernière minute du temps additionnel. Il a donc fallu recourir aux tirs au but pour départager les deux équipes. Une épreuve fatidique remportée par AS Faladié (4-2).

Malgré sa détermination et sa combativité, FC Terriya est out de la compétition, puisque ce tournoi se joue à élimination directe. Ça passe donc pour AS Faladié, avec un coach visiblement satisfait de la prestation de ses poulains.

À retenir que tous les matches se jouent en 40x2 minutes. Ce tournoi, dont la finale sera fixée à compter du 6 juin, regroupe 16 équipes de la commune VI du District de Bamako. Il s’agit de AS Faladié, FC Vétéran, Bayern, FC Traoré, Nina Kanou, C.O, Ajax, AS, AS Amadoune, FC Teriya, Diakassa, CFIB, Samarousse, FC Foot, CFAC, ASAC, CF3. Dimanche dernier, au moment où nous mettions sous presse cet article, FC Vétéran était aux prises avec Diakassa. Demain mercredi 13 mai, Bayern s’expliquera devant CFIB tandis que le jeudi 14 mai, FC Traoré jouera contre Samarousse. Samedi 16, on aura la confrontation Nina Kanou/FC Foot et le dimanche, C.O s’expliquera devant CFAC. Mercredi le 20 mai, Ajax affrontera ASAC et jeudi 21 mai AS Amadoune aura fort à faire devant CF3.

Au terme de ce match, parlant des raisons qui l’ont poussé à parrainer cette 1ère édition, le président des Fare, Modibo Sidibé, a soutenu qu’il était important d’organiser un tournoi pour permettre aux jeunes de se connaître, de pratiquer cette activité sportive et aussi de faire connaître la jeunesse du parti. «La jeunesse, c’est la vitalité, l’énergie, l’engagement et tout cela commence avec les activités sportives. Quand j’ai posé la question à savoir qui va gagner, chacun a affirmé sa volonté de vouloir gagner. La dynamique de vouloir s’engager et de gagner, c’est cet esprit dont la jeunesse a besoin aujourd’hui pour toujours s’affirmer et aller très loin. On dit beaucoup de choses sur la jeunesse. Il est même souvent dit qu’elle est une bombe à retardement. Moi, je dis non ! Si on ne s’occupe pas d’elle, si on ne la laisse pas prendre la part qu’elle doit prendre dans la vie politique, sociale et économique, elle devient forcément une bombe à retardement. Il faut lui donner des opportunités et la cultiver. C’est à partir de là qu’on peut espérer que les jeunes deviennent les grands bâtisseurs du Mali de demain», a-t-il expliqué.

Bruno E. LOMA et Gabriel TIENOU/Stagiaire

 

Source: Le Reporter

Mise à jour le Mercredi, 13 Mai 2015 12:12

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Football

Image
Coupe d'Afrique des nations de football 2017
La Coupe d'Afrique des Nations Total, GABON 2017 est la 31e édition de la Coupe d'Afrique des nations de football. La compétition aurait dû se tenir en Libye, mais le pays s'est désisté en raison de sa situation politique interne1. Le Gabon,...
Lire la suite... 0 Commentaires
Image
Kalifa Coulibaly, un Malien qui cartonne en Belgique
Par Marco Martins   Kalifa Coulibaly, l'attaquant malien de Gent, face aux Ukrainiens du Shakhtar Donetsk, en Ligue Europa, le 20 octobre 2016. GENYA SAVILOV / AFP L’international malien Kalifa Coulibaly, attaquant des Belges de Gent, flambe...
Lire la suite... 0 Commentaires
Image
SPORT Kalifa Coulibaly, un Malien qui cartonne en Belgique Par Marco Martins
Kalifa Coulibaly, l'attaquant malien de Gent, face aux Ukrainiens du Shakhtar Donetsk, en Ligue Europa, le 20 octobre 2016. GENYA SAVILOV / AFP L’international malien Kalifa Coulibaly, attaquant des Belges de Gent, flambe actuellement avec son...
Lire la suite... 0 Commentaires
Image
Crise entre la Femafoot et certaines Ligues : La solution du ministre Poulô
Empêtrée dans une crise qui l’oppose à certaines Ligues du championnat national de première division, la Fédération malienne de football (Femafoot) ne sait pas où donner de la tête. Alors qu’elle tient au respect scrupuleux des textes,...
Lire la suite... 0 Commentaires
KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here:   Football

Culture Sports et Divertissements