Législative en partielle en commune V : L’élection de Jacqueline-Marie Nana, un défi à relever pour la majorité présidentielle
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le compte à rebours est désormais lancé, depuis dimanche dernier, pour la conquête du siège laissé vacant suite au décès du député RPM, l’Honorable Oumou Simbo Kéita, en Commune V du District de Bamako. Pour récupérer son siège, le parti présidentiel a choisi une dame à poigne, habituée des sérails politiques. Il s’agit de l’ancienne ministre de l’éducation nationale, Mme Togola Jacqueline Marie Nana.

Celle-là qui s’était illustrée en 2014 lors des examens des fins d’année, à travers de multiples arrestations d’agents véreux de l’Etat, de promoteurs d’établissements privés et d’intermédiaires qui avaient mis en place un système de fuite de sujets et de fraudes lors du baccalauréat et du DEF.

Sa campagne a été lancée lundi dernier sur le terrain Souleymane Mory Coulibaly, à Torokorobougou. C’était en présence de l’ensemble des responsables du RPM, avec en tête le Président par intérim Boulkassoum Haïdara, le Secrétaire général, Bocary Tréta, le Secrétaire politique, Nancoma Kéita et le Secrétaire à l’organisation, Mamadou Diarrassouba, non moins Questeur de l’Assemblée nationale.

Etaient également présents plusieurs ministres, députés du RPM et représentants des partis politiques de la majorité présidentielle, mobilisés pour la circonstance. Outre cette mobilisation, cette élection partielle en Commune V est un défi pour les partis membres de la majorité présidentielle, qui ont décidé, à l’unanimité, de ne pas choisir de candidats contre celle choisie par le RPM. Cette élection partielle va donner lieu à une bataille entre l’opposition et la mouvance présidentielle.

L’opposition est déterminée à se refaire une santé politique, après son échec lors de la partielle de Yorosso, où les partis de la majorité présidentielle s’étaient aussi unis derrière le candidat de l’ADEMA. Ils étaient tous représentés lundi dernier et ont réaffirmé leur engagement derrière la candidate du RPM.

Parmi eux, on peut l’ADEMA / PASJ, l’ASMA - CFP, Yèlèma, le MPR, l’UDD, la CODEM, le CAP et, surtout, ADP-Maliba, représenté par son Président, l’Honorable Amadou Thiam, avec lequel la défunte députée avait été élu sur une liste commune. C’est pourquoi il a profité de l’occasion pour affirmer que ce poste de député revenait de droit à la majorité.

Il a indiqué que son parti ne ménagerait aucun effort pour se battre aux côtés du RPM pour faire élire Jacqueline-Marie Nana, qui est, selon lui, la candidate idéale pour siéger à la place de sa défunte colistière.

Auparavant, le Président de la majorité présidentielle avait appelé à la mobilisation générale autour de la candidature de l’ancienne ministre de l’éducation nationale. Faisant allusion au candidat de l’URD (opposition), il s’est interrogé: «est-ce qu’un seul parti peut battre l’ensemble des partis de la majorité présidentielle réunis? C’est le moment pour nous de montrer que nous sommes unis pour remporter cette victoire dès le premier tour».

Il a invité les militants de la majorité à faire du porte à porte pour susciter une adhésion massive à la candidature de Mme Togola Jacqueline-Marie Nana. Pour les femmes du RPM, cette candidature est la leur. Elles ont a pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour qu’au soir du 31 mai prochain, leur porte-étendard soit déclaré vainqueur de l’élection législative partielle en Commune V. Wait and see!

Youssouf Diallo

 

Source: 22 Septembre

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Restez connecté

You are here:  

Culture Sports et Divertissements