Kadidiatou Lah, directrice de Lawal International : «Je demande au ministre de la Santé de bien vérifier les pommes de terre de Modibo Kéïta»
Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le gouvernement du Mali, à travers le ministère du Commerce, a pris une décision d’arrêter l’importation de la pomme de terre afin que la production locale soit épuisée. Toute chose qui permettra de valoriser les producteurs locaux. Mais, selon Kadiatou Lah, directrice de Lawal International et importatrice de fruits et légumes au marché de Médine, la production locale de la pomme de terre sur le marché est de très mauvaise qualité.

Selon notre interlocutrice, Modibo Keïta, le PDG de Gdcm, ne détient pas le monopole de la commercialisation de la pomme de terre, contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent. Mais il a eu la chance d’être le seul à produire localement beaucoup de pomme de terre. Si Kadidiatou Lah remercie le ministre du Commerce qui a bien voulu protéger les producteurs locaux en prenant la décision d’arrêter l’importation jusqu’à ce que la production locale soit épuisée, elle constate aujourd’hui qu’aucun commerçant n’a le moyen de conserver la pomme de terre locale qui vient de Sikasso. «C’est la conservation qui est très mal faite. Tout le monde sait que Modibo Keïta est allé acheter ces pommes de terre pour venir les vendre aux Maliens, parce que l’Etat a pris la décision de vendre seulement de la pomme de terre locale», nous a-t-elle confié.

Selon notre vis-à-vis, du moment où le ministre du Commerce a fait son devoir de commercialiser d’abord la pomme de terre locale, son homologue de la Santé et les Associations de défense des consommateurs du Mali devront faire aussi leur devoir en contrôlant ce produit. D’autant plus qu’à l’en croire, «Modibo Keïta est en train de vendre des pommes de terre pourries à la population. On est en train de nous exiger de manger des pourritures. Ce qu’on mange aujourd’hui comme pomme de terre, c’est de la vraie pourriture et ce n’est pas bon pour la santé», a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : «Ce n’est pas un problème de monopole. Modibo Keïta n’a jamais eu de monopole… je demande au ministre de la Santé de bien vérifier «ses» pommes de terre. Les pommes de terre qui sont sur le marché ne sont pas de bonnes pommes de terre».

Par ailleurs, elle a indiqué que le prix de la pomme de terre a grimpé du fait que c’est Modibo Keïta qui est le seul à commercialiser le produit sur le marché. «Si un commerçant achète une tonne de pomme de terre, il perd 300 à 400 kilos et est obligé de récupérer en montant un peu le prix. S’il prend une tonne auprès de Modibo Keïta la nuit, le matin, il a une perte de 300 à 400 kilos. Donc, les commerçants sont obligés de vendre à 400 et 450Fcfa. Ce qui est sûr, si le gouvernement ne laisse pas rentrer de la pomme de terre, il y aura non seulement une pénurie, mais aussi une flambée des prix. Je demande au gouvernement d’analyser la pomme de terre de Modibo Keïta, parce que, c’est quelqu’un qui est capable de tout», a ajouté notre interlocutrice.

Avant de conclure : «Modibo Keïta a dit à la télévision que nos produits qui viennent de l’extérieur sont des pourritures ; et le riz, le sucre et les engrais qu’il amène au Mali sont des pourritures aussi ? Comment est-ce qu’un seul producteur peut dire qu’il peut nourrir 12 millions de consommateurs maliens ? J’admire très bien Modibo Keïta pour tout ce qu’il a fait pour le pays et dans la sous-région, mais il ne faut pas qu’il soit trop prétentieux. Il ne peut pas nourrir le Mali tout seul».

Diango COULIBALY

 

Source: Le Reporter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

KIOSQUE JOURNAUX
(Sélectionnez un journal pour afficher les articles)

Société

Image
Réseau ouest africain des jeunes femmes leaders à propos de la mort d’un jeune leader du Conseil National des Jeunes : Que les auteurs de ce crime soient punis !
<!-- /* Font Definitions */ @font-face @font-face @font-face /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal a:link, span.MsoHyperlink a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed .MsoChpDefault .MsoPapDefault @page...
Lire la suite... 0 Commentaires
Kolondieba : La Jeunesse en quête de mieux-être
Le Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, M. Mahamane BABY, a fait d’une pierre deux coups, le vendredi 09 octobre 2015 : participer au lancement des travaux de 50 logements sociaux...
Lire la suite... 0 Commentaires
Image
Atteinte des 6 objectifs de l’Education Pour Tous (EPT) : Un constat d’échec malgré des efforts au Mali
Aucun des 6 objectifs du Cadre d’action sur les engagements de l’EPT n’a été atteint. C’est le constat d’échec du Rapport mondial de suivi 2015, présenté à l’Assemblée nationale le jeudi 23 juillet dernier, par le Chef du Bureau...
Lire la suite... 0 Commentaires
Image
BINTOU SAGARA, présidente des familles des victimes « Nous voulons un procès juste et équitable » Par L'Aube
  Le collectif des femmes et parents des bérets rouges disparus, par la voix de sa présidente, souhaiterait que toute la vérité soit dite au cours du procès d’Amadou Haya Sanogo. Mme Sagara Bintou Maïga ne demande ni plus, ni...
Lire la suite... 0 Commentaires

Restez connecté

You are here:   Société